Mon aventure « déodoresque »

Publié le par Fatou

Aujourd’hui je viens vous parler transpiration et aisselles, pas très glamour je le reconnais. J’ai décidé depuis plusieurs mois de me tourner vers des déodorants plus naturels voir bio. Mais pourquoi ? Tout simplement parce que tout ce qu’on entend sur la dangerosité des sels d’aluminium contenus dans les déodorants m’a fait un peu peur. Alors pour préserver ma santé j’ai changé mes habitudes en partie (je vous dirais pourquoi en partie un peu plus bas).

Je vais vous parler de 3 déodorants que j’ai utilisé et que j’utilise encore pour certains.

Mon aventure « déodoresque »

Mon aventure « déodoresque »

Le déodorant Schmidt’s

J’ai acheté la formule sans parfum et sans huiles essentielles parce que l’ai utilisé pendant ma grossesse. Au départ tout allait très bien avec ce déodorant. Après l’application, je ne transpirais pratiquement plus et niveau odeur plus rien. Pendant plusieurs semaines, aucun soucis mais j’ai fini par remarquer que mes aisselles ne supportait plus ce déodorant. J’avais l’impression que la peau de mes aisselles commençait à tomber avec les démangeaisons qui vont avec. J’ai pourtant utilisé une formule sans huiles essentielles mais ma peau n’a pas supporté. Je mets ça sur le compte du bicarbonate de soude qui a un côté exfoliant.

Je l’ai donc mis de côté et c’est mon mari qui l’utilise. Il aime beaucoup et aucune réaction cutanée pour lui.

Mon aventure « déodoresque »

Mon aventure « déodoresque »

Le baume déodorant Roll-on 24h Dado Sens

C’est un déodorant recommandé pour les peaux sensibles. Vous avez compris après mon aventure avec le déodorant Schmidt’s que j’avais la peau sensible au niveau des aisselles. Ce qui m’a attiré vers ce baume déodorant c’est sa composition très propre et sa douceur pour la peau. Il est très doux et laisse une légère odeur d’agrumes (très légère). Par contre il sèche très lentement après l’application, il faut donc attendre avant de pouvoir s’habiller. Niveau protection, il limite la transpiration et la formation des mauvaises odeurs mais pas 24h comme le promet la marque. Pas pour moi en tout cas. Je dirai plutôt 12h sans faire trop d’efforts. Je continue à l’utiliser parce que j’aime sa douceur.

Mon aventure « déodoresque »

Mon aventure « déodoresque »

Le Fresh 24h Déo Roll-On par Lavera

C’est le seul qui soit Bio. C’est une marque que j’aime beaucoup. Sa composition est tip top. Niveau parfum j’aime bien même si il me fait un peu penser à de l’antiseptique. Il s’applique facilement sur la peau et sèche plus vite que celui de chez Dado Sens. Niveau protection et régulation des odeurs et de la transpiration, comme pour celui d’avant, il assure plutôt bien mais pas 24h non plus. Je dirai 12h aussi. Je continue à l’utiliser parce que j’aime sa douceur et la sensation de fraîcheur qu’il me procure.

Mon aventure « déodoresque »

Mon aventure « déodoresque »

Plus haut je vous parlais d’un changement en partie parce qu’au final je n’ai pas réussi à arrêter d’utiliser les déodorants en spray dont certains contiennent malheureusement des sels d’aluminium parce que pour certaines occasions j’ai besoin d’une meilleure protection contre la transpiration et les mauvaises odeurs.

Heureusement de plus en plus de marques font l’effort de nous proposer des déodorants en spray sans sels d’aluminium vers lesquels je vais vite me tourner en compléments de mes déodorants bio et naturels.

Et vous faites-vous attention aux déodorants que vous utilisez ?

Mon aventure « déodoresque »

Commenter cet article

sya 07/10/2015 22:18

En ce moment, j'utilise le Lavera, J'ai complètement laissé tomber les déo avec des sels d'aluminium.

Fatou 08/10/2015 00:03

Il faut que je me force a les bannir totalement de mon côté ; )